Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

An american crime

16 Octobre 2013, 15:48pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

An american crime

Un film de Tommy O'Haver

Note: 17/20

Critique: Basé sur des faits réels, ce film est la quintessence de la torture physique et psychologique que l’on peut effectuer sur des enfants.

Livré avec un casting à la pointe, le fait est amené de la manière la plus tragique qui soit. Ellen Page jouera le rôle de l’héroïne de ce drame : une fillette de 16 ans, souriante, partante pour tout, altruiste et mignonne. Hayley McFarland joue sa petite sœur, atteinte de la polio, douce et secrète. Catherine Keener est sublime dans le rôle de la mère de famille dépressive, stricte, abusant de son autorité sur ses filles « adoptives ». D’une manière générale les acteurs sont investis au maximum et seront transmettre parfaitement la détresse de leur personnage, leur envie de s’en sortir mais leur incapacité à désobéir empirant peu à peu la situation.

Le récit on le connait un tout petit peu : un couple travaillant dans une fête foraine laisse leurs deux filles à une voisine pour deux mois afin qu’elles puissent créer des liens amicaux et avoir une bonne scolarité, le tout moyennement finance. Leur famille d’accueil, pauvre et pas vraiment gâtée par le destin, laissé tomber par leur père va peu à peu reporter tous leurs ennuies sur les deux nouvelles arrivantes et faire de leur séjour un calvaire. C’est une véritable descente aux enfers en particulier pour l’une des filles, régulièrement battue et humiliée par la totalité du voisinage qui se servent d’elle comme d’un bouc émissaire.

La diégèse fait un parallèle entre le procès de la famille où chaque membre de celle-ci passe témoigner à la barre et relate en même temps les faits tels qu’ils se sont actuellement passés (ne s’accordant qu’un unique passage où il ne montre pas la vérité). Si globalement le film montre peu de scènes choquantes, certaines scènes sont clairement dérangeants psychologiquement, insoutenable de la part la violence des mots et des actes envers cette fille innocente. On voit peu à peu les forces mentales de chacun se décomposer et se transformer en une sorte de rage infinie où frapper une fille de 16 ans devient naturel, quotidien. Le comportement des membres de la famille est très bien géré de telle manière qu’on tremble véritablement à chaque fois que la punition commence.

Ce qui est vraiment captivant c’est de voir comment petit à petit, à cause de malentendus, de problèmes financiers et de perversion, la maisonnée va passer du tout au tout. La fin, violente au possible ne pourra pas ne pas vous émouvoir. Un hommage merveilleux à cette petite fille tuée et dont la meurtrière n’a jamais éprouvé le moindre regret. Un drame divin !

An american crime
An american crime
An american crime

Commenter cet article