Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Detention

25 Février 2014, 16:12pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Detention

Un film de Joseph Kahn

Note: 11/20

Critique: Film d’horreur comique, ce film pour adolescent se retrouve coincé entre un Sex Academy et un Scary Movie.

On plonge dès les premières secondes dans l’ambiance mêlant judicieusement surprise, terreur, situations humoristiques tout en parodiant les comédies romantiques américaines. On adore l’atmosphère drôle à en pleurer de rire qui enchaîne les scènes d’autodérision où les personnages désinvoltes font face à des situations dangereuses. Une touche de romance, deux de science-fiction et trois de situations loufoques imprévisibles au premier et second degré. Dynamique et pétillant, le film nous ressort de classiques scènes en y insérant divers éléments comiques et parodies de films d’horreurs.

Le casting, jeune et talentueux sera nous convaincre par sa fraicheur et son peps. Shanley Cawell et Josh Hutcherson semblent tout droit sorti d’une franchise Disney pourtant il n’en est rien. Elle, jouant la fille la plus impopulaire du lycée, charmante, débrouillarde et déprimée. Lui, beau gosse peureux et mauvais élève, évitant les autres et faisant du skate toute la journée. Le reste des acteurs livrent des performances fun bien que superficielles n’ayant pas vraiment le temps de se développer sauf peut-être Dane Cook, un professeur sadique et flemmard et Spencer Locke, une blonde pas blonde mais aguicheuse.

Le récit débute sur les chapeaux de roues, un psychopathe élimine les élèves d’un lycée un par un en se déguisant. On frissonne tout en riant aux éclats des nombreuses boutades lancés par les protagonistes. Mais au fur et à mesure que l’intrigue avance, l’horreur est reléguée au second plan ne nous laissant plus qu’à des blagues de plus en plus vaines. Se perdant complétement dans des extrapolations farfelues et peu crédibles, nous emmenant en promenade dans des voyages dans le temps, le scénario enchaîne une multitude de pirouettes maladroites afin de faire face à la situation et d’apporter un peu de cohérence à tout ça. Malheureusement on commence à s’ennuyer et la dernière demi-heure est vraiment pénible, de moins en moins ponctuée par des plans comiques véritablement drôles.

Detention
Detention

Commenter cet article