Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

The Terror Live

22 Février 2014, 17:01pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

The Terror Live

Un film de Kim Byung Woo

Note: 17/20

Critique: Grand thriller coréen, ce film quasi huis clos est absolument haletant.

Avec presque rien le cinéaste met en place une tension insoutenable. Un jeu du chat et de la souris entre un présentateur radio et un auditeur terroriste qui échangent des coups de fils. On est passionné dès les premières minutes, dans le suspens constant de savoir qui va mourir et ce que les réactions du présentateur vont provoquer chez cet auditeur fou armé de bombes. Bien rythmé, la terreur avançant crescendo, on s’extasie sur l’atmosphère flippante et confinée ne lésinant par sur les moyens (de communication) pour diffuser cette tension hallucinante.

L’acteur Ha Jung Woo porte le film sur ses seules épaules et avec brio interprète ce journaliste prétentieux coincé au bout du fil entre la vie et la mort, tentant désespérément de reprendre contrôle de la situation. Il sera accompagné par Jeon Hye Jin et Lee Kyoung Young, deux autres journalistes aussi voire plus désemparés que lui devant les événements effrayants qui se succèdent. Le reste du casting ne livrera pas de performances mémorables si ce n’est le jeune Lee Da Wit avec son petit mais puissant rôle final.

Le récit se débrouille pour faire de ce qui pourrait être le contenu d’un banal épisode des Experts avec un interlocuteur lié directement avec un tueur fou se cherchant l’un l’autre, une œuvre captivante. Critiquant intelligemment et pas d’un mauvais œil les médias et l’influences de ceux-ci sur la société et la population où tout est bon pour atteindre le scoop ultime, quitte à sacrifier quelques personnes pour gagner de l’audience. On entre dans un monde réaliste où le profit importe plus qu’autre chose. On reste surpris tout le long du développement par les divers rebondissements imprévisibles (bien que parfois manquant de réalisme). On sera cependant subjugué par la conclusion merveilleuse, alliant confiance médiatique, compassion, empathie, horreur et violence. Se déroulant dans un studio radio du début à la fin, on aura jamais été si proches des protagonistes inspirés et malgré son intrigue simple, on est pris dans l'engouement et quand le drame final se produit, on est profondément touché.

The Terror Live
The Terror Live
The Terror Live

Commenter cet article