Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Black Swan

22 Avril 2014, 19:18pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Black Swan

Un film de Darren Aronofsky

Note: 17/20

Critique: Drame noir, ce ballet du lac des cygnes est une véritable surprise.

Visuellement premièrement puisqu’on s’immerge pleinement dans le monde de la danse. Et il n’en est pas à douter que celui-ci est fascinant. Costumes soyeux virevoltant, petits pas de côtés, sauts et grandes enjambées, les corps déploient toutes leur beauté dans des danses enivrantes. Tantôt blanche, pure, innocente et fragile, tantôt noir, aguicheuse, sulfureuse et majestueuse. Entre les miroirs, s’effectuent des chorégraphies absolument spectaculaires.

Oscarisée, Natalie Portman joue ici son rôle le plus abouti : une jeune danseuse prête à tout pour exaucer son rêve, devenir le cygne du Lac. Adorable, craquante (ou croquante) enfant qui va sombrer peu à peu dans les ténèbres de la folie. Accompagné par Vincent Cassel, chorégraphe directeur du club de danse, homme de tentations, jouant de ses charmes continuellement. Mila Kunis en danseuse dévergondée et décomplexée est impeccable. Le reste du casting revêt ses plus belles expressions et parures pour nous convaincre pleinement.

Le scénario est des plus prenants, on découvre la compétitivité intense entre les filles du club de danse. Cette addiction à toujours être la meilleure, la plus belle, la plus fine, la plus ambitieuse. Notre héroïne est attachante de même que les rôles secondaires, on tombe sous son charme de jeune enfant qui s’émancipe petit à petit et est confronté au monde des adultes. Mais peut-être ce dernier risque de la mener vers la folie ? Cette conquête interminable de la perfection dans le mouvement, arriver à l’essence même de l’émotion avec son corps pour faire la meilleure représentation. On se plait à voir la psychologie de cette fille avancer dans les ténèbres, perdant prise avec la vie réelle et ne vivant plus que pour son spectacle. Comme l’ultime phrase prononcé par les tendres lèvres de l’héroïne « it was perfect » en effet, on n’en est pas loin.

Black Swan
Black Swan
Black Swan

Commenter cet article