Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Don Jon

12 Avril 2014, 15:00pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Don Jon

Un film de Joseph Gordon Levitt

Note: 8/20

Critique: Avec cette comédie porno-romantique, premier film de l’acteur américain, le spectateur va tomber de mal en pis.

Abordant avec une finesse aussi indélicate que lourdaude les différences de pensées féminines et masculines concernant l’amour et le sexe, la mise en scène est horrible. Elle répète inlassablement les mêmes scènes qu’annonçait la bande annonce soient : porno, église, drague, muscu et porno. Que d’excitations, on n’est pas à en douter qu’il prend plus de plaisir à regarder ses vidéos que nous à regarder son film. Tout nous lasse !

Les acteurs ne sont pourtant pas si mauvais bien qu’on les ait tous vus dans de meilleurs rôles. Joseph Gordon Levitt manque clairement d’expressivité et livre une interprétation plate. Scarlett Johanson est bien mignonne mais son rôle de midinette dragueuse ne nous emportera pas au septième ciel. Julianne Moore s’en sort un peu mieux mais difficile pour elle d’effacer ses 50 années de vie pour en paraître 20 de moins. Le reste du casting ne brillera pas.

Le scénario veut briser le mythe de l’amour mignon, chaste et pur. Cependant il s’enfonce dans les clichés, reléguant les males a des bêtes assoiffées de pornos et les femelles a de grandes romantiques coincés (enfin presque toutes). Tels stéréotypes font taches. Qui plus est lorsqu’on voit que la religion est présente partout dans le film, pour nous rappeler que se masturber c’est pécher. A prendre au second degré ?

Le développement nous ennuie profondément, prévisible au possible, seule la fin se démarquera du reste, cassant enfin la monotonie de la chose. Globalement on ne retiendra rien de bon, les personnages ne sont pas particulièrement attachants, leur vie ne possède rien d’exceptionnel et leurs actions sont tellement pitoyables. Aucun humour, ironie à percevoir, le côté drôle est donc inexistant. A jeter !

Don Jon
Don Jon

Commenter cet article