Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Zodiaque

28 Avril 2014, 21:12pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Zodiaque

Un film de David Fincher

Note: 12/20

Critique: Basé sur des faits réels ce long policier américain n’est clairement pas le meilleur du réalisateur.

Le principal problème du film c’est qu’il ne réussit pas à installer une tension sur la longueur. On apprécie l’ambiance assez violente, pleine de suspens du début, lorsque les meurtres s’enchainent. Mais la mise en scène manque globalement de noirceur. En revanche, il faut reconnaître le talent pour retranscrire l’époque des faits avec des décors et costumes collant parfaitement à l’ambiance.

Les acteurs sont quant à eux excellents. Jake Gyllenhaal n’a jamais été aussi bon, ici jouant un dessinateur pour un journal californien. Doué, brillant, fan d’énigmes, passionné, il illumine par sa prestation détonante. On notera aussi la bonne forme de Robert Downey Junior et Mark Ruffalo, respectivement journaliste et policier. Le premier buté et tête de mule, le second moins motivé mais efficace. Le reste du casting sans livrer de performances sublimes saura rester crédible et nous emporter dans l’histoire.

Le récit démarre sur les chapeaux de roues, on s’extasie devant la tournure des événements, l’enquête avançant petit à petit et nous tenant en haleine. Les personnages sont charismatiques, attachants. Puis c’est le début du désastre. Les ellipses se succèdent provoquant en nous de plus en plus de dérangement. L’intrigue s’allonge, n’en finit plus, s’étale sur des années laborieuses. Il n’y a pas à chipoter : on perd tout intérêt pour l’affaire. Les corps ne pleuvent plus, l’enquête tourne en rond et au spectateur de s’affliger de ce spectacle. Il n’est de plus pas bien difficile de soupçonner qui est le potentiel coupable. Peut-être en voulant coller de trop près aux faits réels, Fincher oublie qu’il a un public à captiver. Public qui ne vit pas dans l’ambiance du meurtre et qui d’une certaine manière se fiche de comment l’histoire peut se terminer. Jamais surprenante, l’œuvre aurait dû s’amputer d’une bonne heure et insérer un poil plus de dynamisme.

Zodiaque
Zodiaque

Commenter cet article