Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Call Girls

24 Mai 2014, 13:00pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Call Girls

Un film de Masato Harada

Note: 15/20

Critique: A la manière d’un documentaire dramatisé, ce film japonais traite un sujet de société des plus sensibles : la prostitution lycéenne.

On est complétement en immersion dans le monde des « jeunes » japonais pratiquants des activités illicites. On les côtoie et évolue comme si nous étions témoins des scènes sous nos yeux, la caméra se fait oublier. Bien que le traitement de cette thématique ne soit pas léger, il faut avouer que l’atmosphère manque de noirceur, de tension, on s’amuse parfois un peu trop et l’ambiance paraît, à certains moments plus, festive que grave. C’est aussi dû à l’humour omniprésent qui nous plaira certainement.

Le scénario se concentre sur plusieurs filles vendant de leur charmes, leur culottes ou autres. Chacune pour des raisons diverses, nous les suivons le temps d’une journée pleine de péripéties, de bonnes et de mauvaises rencontres. On s’attache facilement à tous ces personnages aux caractères bien définis, un peu paumés, pas toujours très doués mais néanmoins attendrissants. Perdus ils arrivent pourtant à se débrouiller en trempant dans des affaires louches mais qui ne semblent pas les effrayer. Nonchalantes et désinvoltes, ces filles savent comment se faire de l’argent ! On apprécie la tournure crescendo que prennent les événements s’aggravant peu à peu. Cependant, bien que des rebondissements apparaissent toujours, on s’affaisse un peu vers la fin, le récit ne nous émouvant pas plus que cela.

Les acteurs sont cependant très bons. Yukiko Okamoto est une jeune fille timide et naïve, cherchant à démarrer une nouvelle vie aux USA, Yasue Sato interprète une demoiselle maligne, charmante, altruiste et au comportement assez particulier. Hitomi Sato jouera quant à elle une espiègle lycéenne prête à tout pour se faire de l’argent en sortant avec des hommes. Enfin ce trio d’enfer sera soutenu par un incroyable et terrifiant Koji Yakusho, chef de gang et par Jun Murakami, dégourdi mais maladroit. D’une manière générale, le casting nous convaincra. Ce sont surtout les liens entre les personnages qu’on trouvera très beaux, des relations à la fois fortes et éphémères qu’on ne peut qu’envier.

La prise de conscience de ce milieu de prostitution grandissant est bien amenée, on se trouve rapidement charmé par la narration bien qu’elle manque un peu d’émotions. Un divertissement chaleureux, dur mais plein d'humour.

Call Girls

Commenter cet article