Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Vicky Critsina Barcelona

14 Mai 2014, 15:50pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Vicky Critsina Barcelona

Un film de Woody Allen

Note: 16/20

Critique: Séjour en Espagne pour cette romance dramatique de notre cinéaste new-yorkais préféré.

Ambiance festive, détendue et artistique comme toujours avec le réalisateur. On évolue dans un milieu bourgeois, frustré, névrosé et cultivé. Et encore une fois les vicissitudes de l’amour font frapper nos protagonistes incapables de ne pas céder à la tentation. On adore cette atmosphère libidineuse, sensuelle mais jamais vulgaire incitant incessamment personnages et spectateurs à gouter à la luxure. L’atmosphère s’imprègne de jalousie, de mystères, de classe et de séduction. Un ménage à trois (ou quatre) n’avait jamais été encore si fascinant, si porté aux nues magistralement.

Cela est dû également au quatuor détonnant d’acteurs. Le charmant et osé Javier Bardem, peintre coureur de jupons autour duquel tournent toutes les femmes. Scarlett Johanson, une étudiante amoureuse de la photographie, libertine, ouverte d’esprit et à de nouvelles expériences, Rebecca Hall, femme fiancée, moins naïve que son amie mais se laissant séduire de manière raisonnée. Enfin Pénélope Cruz, une ex dévergondée, voluptueuse, charnelle et au bord de la crise de nerf, dépressive à souhait. On est complétement conquis par leur performance exceptionnelle.

Le récit est du pur Woody Allen, soit un condensé d’adultère, de discours sur la vie, l’amour, l’art, le sens de tout ça et les incertitudes de chacun. Mais on se plait dans cet univers barcelonais où virevoltent les sentiments des protagonistes pour notre plus grand bonheur. L’arrière-pensée du film semble plus profonde, plus sensible qu’à son habitude. A travers des scènes magnifiques, il réussit à (dé)peindre l’essence même de la passion, de la fougue amoureuse, au-delà des apparences, des stéréotypes. Décomplexé, sans tabou, le développement nous captive totalement. On sera toutefois déçu par une fin facile, un peu abrupte mais cela ne nous empêchera de profiter des bouffées d’air chaud que diffuse cette œuvre langoureuse mais puissante.

Vicky Critsina Barcelona
Vicky Critsina Barcelona
Vicky Critsina Barcelona

Commenter cet article