Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Lesson of the Evil

10 Juin 2014, 15:41pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Lesson of the Evil

Un film de Takashi Miike

Note: 9/20

Critique: Quand le cinéaste japonais le plus barré tente un film d’horreur comique, on pouvait s’attendre au mieux, nous voilà dans le pire !

Comme à son habitude, ambiance festive et déjantée au rendez-vous. Hélas cela ne colle pas vraiment au ton du film. On s’attendait à frissonner, nous voilà à rigoler tant le propos ne se prend pas au sérieux… un tueur en série se baladant nu, plus risible qu’autre chose. La mise en scène est assez sanglante pourtant mais impossible qu’elle nous effraie tant la musique (certes très sympathique) dénote avec les images dans un concert de joie et de fun. Ambigu l’atmosphère a le cul coincé entre deux chaises montrant des atrocités sur un ton presque joyeux.

Heureusement l’acteur principal Hideaki Ito est exceptionnellement bon. Il fait vivre avec brio un personnage charmeur, charismatique, beau gosse et également tueur complétement dérangé. Passant du sourire à la colère tueuse en une seconde, il nous impressionne. Le reste du casting n’a concrètement pas de rôles assez étoffés pour réellement s’exprimer, toutefois les élèves de la classe sont plutôt bon comédiens dans l’ensemble, de même que leurs professeurs assez convaincants. Dommage que le film ne se concentre pas davantage sur eux.

Il faut dire qu’à la vitesse exponentielle où les corps tombent, difficile de s’attacher aux personnages. Le récit a pour point de départ des tricheries constatées aux examens et un professeur qui va prendre des mesures adéquates pour contrer celles-ci (comprendre par ici : une arme à feu). Vous l’aurez compris, le récit part vite dans tous les sens, comme les balles d’ailleurs qui fusent de tous les côtés. La psychologie du héros psychopathe est effrayante de confusion. Ses quelques flash-back censés éclairer son passé sont étranges, incompréhensibles et relevent du délire. Un sacré cas ce professeur… l’intrigue est définitivement inexistante, la peur jamais présente, le divertissement également !

Lesson of the Evil
Lesson of the Evil
Lesson of the Evil

Commenter cet article