Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Moebius

13 Juin 2014, 15:57pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Moebius

Un film de Kim Ki Duk

Note: 7/20

Critique: Dans la gigantesque vallée du cirque des horreurs ce film dramatique coréen fait figure de roi.

Une abomination certaine que je ne conseille ni aux âmes sensibles (ni à toute personne sensée). Le cinéaste ne recule devant aucune scène dégoutante, gore pour choquer son spectateur. Impossible de rester insensibles face à de telles images. On touche à l’essence même de l’ignominie, de l’horreur pure, crue, innommable. Dans le palmarès du pire, je ne citerais que quelques castrations, viols, incestes, mutilations, pratiques sadomasochiste (à faire rougir de honte 50 shades of grey), humiliations, … pas la peine de vous décrire à quel point vous sortirez traumatiser de ce film.

Concrètement ce film n’a donc aucun intérêt, se complaisant dans la violence gratuite et malmenant et torturant ses personnages avec un malin plaisir de pervers. A travers le portrait d’une famille de petits bourgeois coréens complétement déjantés, le récit tente de montrer tous les travers possibles de ses membres. Une mère alcoolique, folle et dépravée. Un père libidineux et infidèle. Un fils secret, passif, étouffé par ses deux affreux parents (seul personnage attachant et empathique du récit). Rajoutons une épicière perverse, des petites frappes et nous y voilà. Le scénario est en toute somme assez simple : tous les garçons se font émasculés, toutes les femmes se font violées et tous se retrouvent ensemble pour des superbes party SM. On a beau chercher encore et toujours des explications valables… la seule qu’on retiendra est que la folie l’emporte sur tout le reste. Il est impossible que des personnages réagissent dans de telles conditions disproportionnées.

Tout n’est pas à jeter (ou plutôt tout est à jeter sauf eux). Les acteurs brillent tout de même par leur force à l’écran. Lee Eun Wo est sublimement cruelle en épouse folle ainsi que sensuelle et langoureuse dans son second rôle de femme d’épicière débaucheuse d’hommes. Cho Jae Hyun est excellent lui aussi dans son rôle de mari incompétent tentant de rattraper toutes ses fautes commises par le passé. Finalement c’est bien le jeune mais talentueux Seo Yeong Joo qui nous surprendra plus que tout. Il est parfait dans son rôle d’adolescent humilié, malheureux, maltraité, n’en pouvant plus de la vie. Le reste du casting est vraiment bons, tous les acteurs sont perfides, vils, détestables, antipathiques et insupportables.

Dénué de bons sentiments, s’embourbant dans des sphères de dégradations et d’abominations au nom de pseudo symboles, le film déçoit et écœure. La fin est aussi désespérante que pitoyable ! A éviter.

Moebius
Moebius

Commenter cet article