Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Etreintes brisées

16 Juillet 2014, 11:28am

Publié par Tommy's Ghostwriter

Etreintes brisées

Un film de Pedro Almodovar

Note: 16/20

Critique: Le cinéaste espagnol signe un nouveau drame poignant dans la lignée de Volver.

A travers un long flash-back il va nous raconter l’histoire d’Henry Caine, anciennement Matéo, un réalisateur ayant perdu beaucoup dans le passé. On plonge dans une atmosphère sombre mais néanmoins très chaleureuse. Les couleurs sont magnifiques, on atteint de très beaux tableaux où les palettes de tons éblouissent les yeux. Les décors sont de toute beauté… aussi bien les intérieurs richement décorés d’art moderne que les paysages extérieurs de l’île de Lanzarote. Le cinéaste déclare son amour au cinéma en y intégrant une mise en abyme et divers éléments essentiels du cinéma (photo, son,...)

Pénélope Cruz reprend le flambeau du premier rôle et mène à merveille son personnage de femme malheureuse, devant supporter un mari dont elle n’en peut plus. Ce dernier joué par José Luiz Gomez est complétement malade, paranoïaque (pas sans raisons) et d’une frayeur pas négligeable. Lluis Homar quant à lui, jouera à la fois l’amant, le héros et l’artiste du film. Charmant, il séduit la sublime Pénélope et forme un duo d’amants sensuel et passionnel. Le reste du casting complète à la perfection les rôles principaux.

Le récit reprend des thèmes chers au réalisateur mais se situe sur une veine bien moins kitch et excentrique qu’à son habitude. On est emporté dans ce récit de meurtres et adultères qui passionnent. Les personnages cachent tous de nombreux secrets, parfois un peu trop mais le principal et qu’on s’attache à ces protagonistes à la volonté de fer. Pas des plus originales, la narration se développe avec divers retours dans le passé découvrant toutes les causes de la décadence du personnage principal. Sombre, sensuel et au sang chaud, ce film ne pourra que nous émouvoir par la puissance des sentiments des personnages.

Etreintes brisées
Etreintes brisées

Commenter cet article