Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Outrage Beyond

20 Août 2014, 09:47am

Publié par Tommy's Ghostwriter

Outrage Beyond

Un film de Takeshi Kitano

Note: 10/20

Critique: Suite directe du sympathique film de yakuza Outrage, ce thriller japonais peine à convaincre.

Premièrement on a du mal à replacer l’action du premier volet, on se retrouve quelques mois après dans un univers que l’on ne connaît plus où tout a bien changé. Débute alors une nouvelle querelle de clan, plus stérile que la première et bien moins violente. On prend moins de plaisir à suivre des péripéties vaines dans un univers où on a du mal à reprendre nos marques.

Certes l’humour noir du réalisateur est toujours présent mais dans un trop petit nombre de scènes. Du coup, le film se retrouve assez fade, à peine sanglant et pas assez sombre pour un film de gangster.

Au niveau du casting, on retrouve notre bien aimé Takeshi Kitano, toujours aussi imprévisible, au regard malin et aux manières radicales. Parmi le reste des acteurs on soulignera surtout des performances de Ryo Kaze en yakuza pervers, insupportable et sadique ainsi que Fumiyo Kohinata en flic corrompu dont on ne connaît jamais réellement le camp, arborant toujours un faux-sourire aux lèvres et essayant au mieux de garder des bons termes avec tout le monde.

Le récit est assez lent, s’embourbant dans des affaires de gang dont on se délaisse rapidement, qui n’ont peu ou pas de réelles raisons d’être. On ne s’endort pas complétement non plus, un minimum d’action permet au spectateur de survivre cependant on n’est plus tenu en haleine, les personnages sont trop plats, pas assez fouillés, on a du mal à s’attacher aux nouveaux venus. On oubliera vite ce film décevant, très peu original en-deçà de la filmographie du cinéaste. Grosse déception pour cette œuvre sans âme où les banals échanges de coups de feu partent dans tous les sens et n’arrivent pas vraiment à en créer un viable et prenant.

Outrage Beyond
Outrage Beyond
Outrage Beyond

Commenter cet article