Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

A Company man

26 Septembre 2014, 20:46pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

A Company man

Un film de Lim Sang Yoon

Note: 11/20

Critique: Le thriller c’est un peu une marque de fabrique en Corée, du coup il est bien difficile de se démarquer du lot et ce ne sera pas le cas ici.

Plus qu’un film de genre, c’est plutôt un film d’action proposant toujours des scènes de combats impressionnantes, dynamiques et bien filmés. Dommage que le suspens ne soit pas ou peu présent, effacé d’un revers de main par le côté prévisible du scénario. L’action est certes haletante mais ne surprend pas vraiment. C’est surtout la romance qui va prendre le pas ici sur tout le reste. On se retrouve plus face à un triste film d’action que face à un drame en puissance d’un homme qui perd tout après avoir voulu quitter son job de tueurs à gages.

Le casting est moyen, Ji-Seob Jo assez inexpressif, on ne sait pas trop quoi penser de ses émotions, c’est un acteur qui n’est pas doté d’un grand charisme. Le reste des acteurs livrent des prestations correctes, pas transcendantes mais pas mauvaises non plus.Point positif : on ne s’ennuie jamais, notre intérêt pour l’intrigue restant constant du début à la fin et les nombreuses scènes de combats apportant au film du peps comme il faut et un poil de violence. Le problème vient plutôt du fait qu’on ne s’attache pas aux personnages, un peu trop clichés et surtout un développement qui sent le réchauffé.

On est toujours à l’affut d’un retournement de situation mais le récit continuera sa tranquille et sympathique route dans les sentiers battus sans étonner ni nous emporter complétement dans la vie tragique et horrible de cet homme ayant en lui trop de compassion pour son prochain. L’œuvre manque de noirceur et de sentiments dramatiques.

Pas désagréable, divertissant mais ne renouvelant en rien les codes du genre préférant se morfondre dans des facilités au niveau du scénario ! Dommage.

A Company man
A Company man

Commenter cet article