Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Let the bullets fly

10 Septembre 2014, 10:11am

Publié par Tommy's Ghostwriter

Let the bullets fly

Un film de Wen Jiang

Note: 14/20

Critique: Comédie décalée, ce film d’action chinois ravira les fans de films déjantés.

Le ton est donné dès le début, on ne se prend pas au sérieux dans ce film. Un brigand va tenter de prendre l’identité d’un notable pour voler de l’argent plus facilement. Hélas la méthode classique ne semble pas lui convenir. C’est donc parti pour des dizaines et dizaines de bourdes de la part de ce mercenaire incapable de se comporter correctement. Rien n’avance comme il veut et ce dernier est obligé de faire attention au seigneur de la ville qui l’a dans sa ligne de mire. On va donc assister à de sublimes joutes verbales, chacun cherchant à embobiner l’autre un peu plus. Un véritable tournoi où les répliques deviennent de plus en plus farfelues, toujours humoristiques ou sarcastiques.

Tout est tourné en dérision et notamment les multiples scènes de batailles où tout est confus. Affublés de masques ridicules et agissants sans jamais prévoir les conséquences de leurs actes, ils font tant bien que mal. Le manque de réflexion de certains les mènera à leur perte. Tout est fun dans cette espèce de western moderne chinois. Les costumes et décors dévoilent un univers entre deux époques fort plaisant.

On saluera le duo d’acteur principal joué par You Ge et Wen Jian. Le premier joue un intendant excentrique, aux réactions disproportionnées tentant toutefois de calmer le jeu de son partenaire, un brigand ne connaissant pas les règles de bienséances de la société, s’emportant trop vite. De vrais filous que ce duo qui par leurs expressions et leurs dialogues drôles nous feront rire encore et encore. Le reste du casting soutient convenablement les rôles principaux, chacun apporte sa touche personnelle vivifiante et pétillante, particulièrement Yun Fat Chow en riche et fourbe notable.

On s’amuse beaucoup lors de ce film mais ce dernier s’essouffle sur la longueur et on peine à regarder la fin, moins captivante, le fil rouge se perdant peu à peu. L’œuvre n’en reste pas moins un bon divertissement.

Let the bullets fly
Let the bullets fly

Commenter cet article