Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Vanya, 42ème rue

23 Septembre 2014, 10:10am

Publié par Tommy's Ghostwriter

Vanya, 42ème rue

Un film de Louis Malle

Note: 7/20

Critique: Dernier film du célèbre réalisateur français, celui-ci n’en est pas un !

Et oui, on a bien été bernés, le film n’est que la retranscription cinématographique d’une pièce de théâtre. On assiste donc à une bête représentation de la pièce Oncle Vania de Tchekhov. Ceci n’est pas du cinéma mais du théâtre filmé, on est loin d’un Dogville où la pellicule rendait cette « pièce » sans décor attrayante de par sa mise en scène. Mais pire que tout encore, on aperçoit l’envers de cette répétition de la pièce, on voit les acteurs s’installés, un peu comme un documentaire. On attend pendant tout le film que les personnages sortent de leur rôles et interagissent entre eux puisque le spectateur savant que tout ceci n’est qu’une représentation ne peut bien évidemment pas rentrer pleinement dans l’histoire.

Les comédiens ne sont pas très bons, trop niais pour être exacte. On est déçu par la prestation Wallace Shawn clairement pas drôle pour un sous, pathétique par moment et qui en fait des tonnes (normal me diriez-vous, nous sommes au théâtre ; mais il n’empêche qu’il est insupportable). Il en est de même de Brooke Smith, une vraie nunuche passant son temps à pleurer, on a envie de la baffer à tour de bras. Dieu merci, Julianne Moore est la seule qui s’en sort correctement avec une interprétation juste et voluptueuse de femme forte. Les autres acteurs ne nous marqueront pas plus que ça livrant un jeu fade.

Quant au récit, si vous connaissez la pièce, peut-être seriez-vous intéressé par cette nouvelle version, sinon sans mâcher ses mots, on s’ennuie ferme de la première à la dernière minute. Rien ne retient notre attention dans ces échanges vains entre bourgeois russes qui ne sont pas mémorables. Des dialogues denses et pas captivants du tout autour de sujets banals qui ne touche absolument pas. A mettre de côté donc !

Vanya, 42ème rue

Commenter cet article