Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Bird People

29 Mai 2015, 23:22pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Bird People

Un film de Pascale Ferran

Note: 11/20

Critique: Ce drame français aux allures fantastiques pourtant alléchant peine à convaincre.

Tout partait pourtant bien : un homme, en voyage d’affaires décide sur un coup de tête de tout quitter : son job, sa femme, son ancienne vie. Une femme, étudiante, travaillant occasionnellement dans un hôtel chic en tant que femme de chambre, s’ennuyant un peu dans sa vie. Sans se rencontrer véritablement, ils se côtoient et évoluent proches l’un de l’autre. Puis, sans prévenir, le film décide de partir de le fantastique : notre chère héroïne se transforme en oiseau. Comment ? Pourquoi ? Même elle ne le sait pas ! Mais la curiosité l’emporte et elle décide d’user de ses pouvoirs afin de suivre ses connaissances.

Ce « bird-people » jouée par la craquante Anais Demoustier, adorable actrice aussi pétillante que dynamique. Quant à Josh Charles, il incarnera un ingénieur en plein burnout, crise émotionnelle, à l’allure charismatique tout en étant au bout du rouleau. Le duo principal se complète assez bien, lui dure, elle douce. Et aux rôles secondaires de nous surprendre avec de petites apparitions mémorables, tel ce dessinateur japonais ou ce maitre d’hôtel.

Toutefois, on s’ennuie dû à une mise en scène qu’on ne comprend pas. Deux parties dans lesquelles on observe une transformation animale et un homme tout plaqué. Le rapport ? Le héros devient-il aussi libre qu’un oiseau après son changement de vie ? C’est aussi naïf que simplet. On n’arrive pas à s’attacher à ses personnages qui, trop loin de nous, ne nous touchent pas assez. Pis encore, on ne peut pas accepter cette romance montée de toutes pièces. Flou, confus, manquant de justifications, le film ne donnera aucune réponse aux événements qu’il propose, mettant ainsi le spectateur en état de frustration. On ne portera donc plus grand intérêt aux péripéties des personnages, irréelles et peu captivantes. L’œuvre n’arrive donc jamais à se poser dans la réalité et à poser des vérités, tout n’est que futilité

Bird People
Bird People

Commenter cet article