Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Lost River

13 Mai 2015, 16:49pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Lost River

Un film de Ryan Gosling

Note: 12/20

Critique: Pour son premier film, le célèbre acteur américain a bien du mal à créer du fond à son histoire qui pourtant prend joliment forme.

Ses expériences avec divers réalisateurs ne l’ont pas laissé indifférent à une mise en scène chiadée. Il réussit à créer une ambiance de mal-être, un univers maudit où l’on veut aboslument s’enfuir. Même les cabarets aux couleurs chatoyantes, endroits de divertissement, n’offrent que des spectacles d’horreurs sanglants et terrifiants. Ici, on se nourrit de la peur ! La ville dans laquelle ils vivent est à la fois intrigante, mystérieuse et effrayante. Elle est repoussante et pourtant on a envie d’en découvrir tous ses secrets et ses petits recoins.

Les acteurs sont également de haute volée. Le (pas si) jeune Iain de Caestecker s’en sort bien en jeune héros désemparé mais courageux tentant tout pour sauver sa famille dont sa mère interprétée très justement par la ravissante mais naïve Christina Hendricks. Rajoutons un Ben Medelsohn, ultra sadique, une Eva Mendes choquante, un Reda Kateb mystérieux ainsi que les autres s’imposent avec leur personnalité pour créer un casting ambitieux et vivant.

Le scénario en revanche déçoit du tout au tout. Si au départ, on se laisse tenter par l’expérience, on réalise vite que tous les protagonistes ne sont que des gros clichés à la psychologie simple et aux actions prévisibles. Le propos est par moment confus, mais surtout d’où sort vraiment cette histoire bidon de malédiction (pas crédible pour un sous) ? Que font les personnages ici ? Si l’on suit les événements sans grand ennui, on regrette toutes ces péripéties superflues pour en arriver à un constat qui aurait dû se faire dès les premières secondes du film : il faut quitter cette ville pouilleuse où seul réside le mal. Hélas non, il leur aura fallu tuer et se faire tuer avant de comprendre que rien ne les retenait ici. Un peu long à la détente donc…

Lost River
Lost River

Commenter cet article