Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Way Back Home

27 Mai 2015, 16:16pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Way Back Home

Un film de Park Eun Jin

Note: 16/20

Critique: Drame coréen, ce film basé sur des faits réels touche juste et profondément.

Cela est surement dû à la présence de la sublime Jeon Do-Yeon interprétant sans faute une femme trompée, esseulée et désorientée dans un monde qu’elle ne comprend pas. Elle sait trouver les émotions les plus fortes pour nous faire vibrer face au sort qui lui est réservé. Son partenaire masculine Ko Soo, réussira également le pari de nous toucher, un mari déboussolé, éploré et presque impuissant face eux événements. Le reste du casting deserre le propos, on remarquera notamment un Bae Sung-Woo étonnement vicieux en ambassadeur refusant de reconnaître ses torts.

Le scénario s’appuie sur les faits suivants : une coréenne est condamnée à la prison en France puis en Martinique, suite à de la drogue introduite dans ses bagages lors de son passage à l’aéroport. Dure de prouver son innocence cependant lorsqu’on ne parle pas le français et qu’on a aucun moyen de communiquer avec les autorités locales. On suit d’un côté, cette femme tentant tant bien que mal de se débrouiller en prison, de l’autre son mari, ne comprenant pas la situation et essayant d’arranger son retour en France. On est surpris tout le long du film, qui n’épargne rien à ses personnages, victimes d’un système défaillant. On s’émeut du destin tragique de cette famille désunie. Les critiques de la France, des ambassades mais aussi de leurs procédures est bien faite. Elle montre à quel point de simples erreurs peuvent détruire des vies de personnes honnêtes.

Cependant le film évite de tomber dans un registre pathétique et bien qu’il jouera la carte sentimentale à de nombreux moments, celle-ci est clairement justifiée. Les personnages ne s’apitoient jamais sur leur sort et essaient tout le temps de s’en sortir. Bien que le suspens ne soit pas immense, il nous tient en haleine. Plaçant sa caméra au plus près de son héroïne, on se sent lié à elle, dans les pires comme dans les meilleurs moments. Une œuvre poignante à regarder absolument.

Way Back Home
Way Back Home

Commenter cet article