Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Infernal Affairs 3

8 Juillet 2015, 18:55pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Infernal Affairs 3

Un film d'Alan Mak et de Wai Keung Lau

Note: 11/20

Critique: Troisième volet de la saga policière hongkongaise, cette suite est sans aucun doute le plus mauvais film de la série.

Les événements se déroulent quelques mois après le premier opus et la mort d’un des deux héros. Cependant, succès de l’acteur oblige, la mise en scène use et abuse des flashbacks afin de remonter le temps avant la mort de dernier pour qu’il apparaisse de nouveau à l’écran. C’est lourdaud et cela casse le rythme. Le suspens est clairement moindre que les deux précédents volets, la taupe restante n’ayant plus de réel opposant. Les scènes de combats sont moins nombreuses, on perd en action ce qu’on gagne en côté psychologique. Ce qui faisait le charme des deux autres films, n’apparaît ici que peu.

On salue tout de même, une fois encore, la performance d’Andy Lau, ici plus torturé que jamais. Taupe de la mafia au sein de la police, il tente de se refaire un nom et doit effacer les traces de ses méfaits, le menant dans une situation plus stressante que jamais. Tony Leung revient également, même si son rôle ne fera pas grand-chose à part s’asseoir sur le devin de la psychiatre jouée par la jolie et charmante Kelly Chen, pierre angulaire de la relation entre les deux hommes. Le reste du casting ne signera aucune prestation notable.

Le récit lui ennuie. Il n’y a pas à chipoter, les petites manigances de la taupe n’intéresseront qu’un cours moment. L’intrigue principale étant par-dessus tout entrecoupée par une intrigue secondaire (censée éclairer la première à la fin, en vain) dans le passé qui ne convaincra personne. Les personnages, outre le héros, n’intéressent pas le moins du monde. Si certaines scènes d’espionnage captivent véritablement de par leur ingéniosité, la majorité nous lasse et peine à amener un peu de tension et de noirceur dans une œuvre manquant finalement de piment, ne survivant que grâce à son personnage principal.

Infernal Affairs 3
Infernal Affairs 3

Commenter cet article