Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Mad Max Fury Road

3 Juillet 2015, 18:52pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Mad Max Fury Road

Un film de George Miller

Note: 13/20

Critique: Survolté film d’action, le nouveau volet de Mad Max, pourtant très léger, envoie du lourd.

Fan de la saga ou bien novices seront éblouies face à un concentré d’adrénaline, du jamais vu. Course poursuite géante du début à la fin, la mise en scène ne se repose que rarement et quand elle le fait, c’est pour repartir toujours plus haut, plus fort, plus vite. Chevauchant d’immenses véhicules pétaradants tout feu tout flamme, gentils comme méchants se tirent dessus dans des combats passionnants et passionnés. Une bonne dose de fureur, un grain de folie, des costumes funs, des décors désertiques et des combats sanglants : c’est plus que mouvementé. C’est l’éclate à chaque fois que retentissent les moteurs et la BO bien rock qui vient relever l’action et la porte au summum de l’excitation. On est bluffé.
Le casting y est aussi pour beaucoup. Si Charlize Theron ne surprendra pas plus que ça en femme rebelle, plus couillue que ses partenaires masculins, véritable guerrière, on appréciera Tom Hardy en solitaire un peu perdu dans son passé, tiré par tous les bouts, combattant aguerri. Mais c’est surtout le sublime Nicolas Hoult, joliment métamorphosé en homme-guerrier, méconnaissable. Drôle, imprévisible et touchant, il livre une interprétation sans faute. Toutefois le reste des acteurs ne se fera pas remarquer.
Si on est porté sans soucis par le dynamisme du récit, très bien rythmé, ne laissant aucun moment d’ennui, on peut se désoler du manque de matière. Le scénario tient sur un post-it (recto-verso à la rigueur) et on est déçu par la tournure que prennent les événements. Trop facile, trop simple, on se désole aussi du manque d’épaisseur des personnages principaux dont on ne sait presque rien. On a du mal également à comprendre l’univers dans lequel ils évoluent si l’on n’a pas vu les films précédents. L’œuvre joue donc tout sur la touche visuelle et oublie parfois de raconter une histoire aussi captivante que les cascades auxquelles on assiste.

Mad Max Fury Road
Mad Max Fury Road
Mad Max Fury Road

Commenter cet article