Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Vice Versa

4 Juillet 2015, 18:53pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Vice Versa

Un film de Pete Docter

Note: 15/20

Critique: Ce dernier film d’animation des studios Pixar nous plonge tout droit dans la tête d’une petite fille de onze ans.

Et visuellement c’est réussi. Si on peut avoir quelques réserves quant au monde « réel », relativement classique, en deçà de ce que le studio pourrait faire, on est illuminé par le monde des rêves. Coloré au possible, l’esprit de l’héroïne devient un des plus fascinant univers. L’irréalisme et l’onirisme combinés permettent une grande liberté, des mondes bonbons, divertissants, fantasmagoriques. Des personnages ultra expressifs : chacun représentant une émotion, du rire aux larmes en passant par des crises de colère ou des cris de peur… on se régale face à ses métonymies de l’esprit évoluant dans un univers-cerveau représenté de manière intéressante bien que simplette. Craquants, on se perd volontiers dans les recoins de ce monde pétillant de joie de vivre et de dynamisme.

Le récit est aussi tendre que les caramels-larmes d’un ami imaginaire fait de barbe-à-papa. On apprécie beaucoup cette façon de matérialiser le cerveau. Ingénieux ! On suit les péripéties assez banales de Riley sans grande passion, en revanche on est sous le charme des aventures mentales. La représentation des émotions semblent justes, un peu déjantés. Bien que simplifiés, on ressent très bien le parcours qui amène la petite fille à penser ceci ou cela. Un sentiment en engendre un autre et ainsi de suite. Bien que certaines incohérences persistent et que certaines idées évidentes sont amenées comme de grandes découvertes, on est captivé par l’histoire de toutes ces émotions qui finalement chantent en cœur. Le réalisateur n’a pas encore tout compris des émotions mais ce qu’il a compris, il le ressort à la perfection et déverse son flot émotionnel directement vers le spectateur, tantôt amusé, tantôt ému. A voir pour son côté original.

Vice Versa
Vice Versa
Vice Versa

Commenter cet article