Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

All about my wife

11 Septembre 2015, 18:48pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

All about my wife

Un film de Min Kyu Dong

Note: 15/20

Critique: Les femmes parlent trop (et souvent pour ne rien dire) et celle de Du-Hyeon est particulièrement insupportable avec ses petites manières. Il va oser le tout pour le tout et essayer de se débarrasser de cette femme qui lui empoisonne la vie. Le ton est donné dès le départ : tout sera fun. On s’extasie devant les scènes de la vie quotidienne de ce couple toutes plus farfelues les unes que les autres. Elle lui fait la cuisine et le force à manger n’importe où (même aux toilettes), lui fait honte en société, se plaint continuellement, n’aime quasiment rien, son homme craque. Et on peut le comprendre.

Le duo principal est superbe, le sourire aux lèvres, les yeux plein de malices, expressifs au possible. Im Soo-Jung est vraiment exaspérante et joue son personnage mécontent avec brio tandis que Lee Sun-Kyun, un gai-luron semble perdre tous ses moyens lorsque sa femme est dans les parages. Ryoo Seung-Ryong est excellent en Don Juan bourreau des cœurs, espiègle, qui ne fait pas dans le détail et drague tout ce qui lui passe sous la main.

Qu’on se le dise, ce film va vous faire rire aux éclats une bonne vingtaine de fois. Il n’hésite pas à user du politiquement incorrect pour nous emporter dans des fous-rires toujours plus puissant que les précédents. Situations comme dialogues sont remplis d’humour pour notre plus grand plaisir, cela faisait longtemps qu’on ne s’était pas autant détendu lors d’une projection.

Le récit développe la condition de la femme au foyer dans la société coréenne souvent laissée au second plan. Voir une héroïne comme celle-ci, plein d’entrain et d’enthousiasme jusqu’à envahir complétement l’espace de son mari, est atypique. L’évolution des rapports du couple sont vraiment passionnantes. On s’attarde sur tous les détails qui dérangent, tous les petits problèmes de notre société en critiquant tendrement ou plus véhément les actions des autres personnages. Seul regret, la dernière demi-heure plus romantique que comique, où l’amour semble surfait, on se doute bien de comment cela va se conclure.

All about my wife
All about my wife

Commenter cet article