Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Le secret de Térabithia

21 Septembre 2015, 17:48pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Le secret de Térabithia

Un film de Gabor Csupo

Note: 10/20

Critique: Ce film américain à mi-chemin entre drame familial et fantastique, ne soigne que sa partie sociale.

Le récit fait le pari de mêler habilement tranche de vie à l’école et de développer dans la réalité l’imagination de deux enfants un peu marginaux. On apprécie la partie qui se déroule à l’école, semblant très mature pour un film destiné avant tout à des enfants. On y parle de la mort, de dieu, de la perte d’un être cher, de l’amitié, de le harcèlement : des thèmes abordés délicatement et avec émotions. Si le développement ne propose rien d’original en tissant des liens entre ces deux enfants, difficile de ne pas craquer pour leur sourire malicieux. C’est tendre et naïf mais c’est surement comme cela que les deux héros voient la vie.

La partie fantastique reste elle assez décevante. On s’attendait à quelque chose d’un peu plus magique, de dynamique. La mise en scène reste assez radine en effets spéciaux et se limite au strict minimum vital, pas assez excitant pour nous captiver et nous faire rêver de la même façon que ces enfants. Elle insiste davantage sur des événements tragiques se déroulant dans le monde réel, menant la vie dure aux personnages principaux.

Au casting, le jeune Josh Hutcherson interprète un peu maladroitement un élève timide élevé dans une modeste famille de fermier, entouré de sœurs uniquement, épris de dessin. Sa nouvelle amie, jouée par Anna Sophia Robb, fille aventurière de riches écrivains, est adorable mais a du mal à faire autre chose que de jolis sourires freedent. On adore Zooey Deschanel, en professeure de musique attachante, même si son rôle est limité. Le reste des acteurs ne signera aucune performance notable.

On appréciera l’œuvre plus pour ses bons sentiments et sa manière de traiter des thèmes dramatiques, vue d’un point de vue enfantin, plutôt que ses divagations fantastiques.

Le secret de Térabithia
Le secret de Térabithia

Commenter cet article