Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Tiny Times

5 Septembre 2015, 19:02pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Tiny Times

Un film de Jin Ming Guo

Note: 12/20

Critique: Ce film romantique pour adolescents chinois est à l’image de ses personnages : beaux mais inintéressants.

Il n’est pas à en douter que le réalisateur a choisi avec soin les beaux gosses les plus sexy et les filles les plus mignonnes et attractives. Du côté de la gente masculine ce sont Ko Chen Tung, Chen Xue Dong, Rhydian Vaughan, de vrais charmeurs, respectivement businessman, écrivain à succès et businessman, plus ou moins hautains. Quant aux demoiselles, Amber Kuo, Mi Yang, Yi Lin Sie, sont toutes de ravissantes businesswoman, raffinées et coquettes au possible, certaines à l’égo un peu trop surdimensionné.

Et bien sur le casting ne se pare que des plus beaux vêtements afin d’avoir LE look parfait. Ils ne vivent que dans des appartements modernes de Shanghai, sublimes au possible et ne boivent que du café de première classe à 15€ la tasse. Vous l’aurez compris, ils vivent dans le luxe environnant. On ne peut que s’émerveiller de leur vie allant de petits bourgeois à la famille la plus friqué de la ville. Mais outrage, les personnages boivent leur eau dans des verres à vin, le vin à la bouteille et osent jeter ce dernier à la figure de leurs convives ! Bref ces jeunes adultes sont pourries gâtés depuis leur tendre enfance et au spectateur de supporter leurs divers caprices.

D’une manière générale, le film n’a rien de plus ou de moins qu’un feuilleton d’Amour, gloire et beauté à la chinoise. Romances adolescents à foison, adultères, rachat de compagnies, tromperies, mensonges, déchirures d’amitiés, réconciliation de couple, diners mondains, dialogues futiles de disputes, scènes tragiques et larmoyantes… rien de surprenant. Le récit se prend trop au sérieux malgré sa légèreté évidente. Les personnages restent attachants, et on est assez diverti par les affaires de chacun pour s’amuser un tant soit peu des manigances des protagonistes. Pas assez pour tenter de regarder la suite hélas.

Tiny Times
Tiny Times
Tiny Times

Commenter cet article