Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Chocolate

20 Octobre 2015, 16:50pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Chocolate

Un film de Prachya Pinkaew

Note: 8/20

Critique: Ce film thaïlandais coincé entre drame et arts martiaux est d’une stupidité effarante.

Qu’on se le dise, l’unique intérêt du film ce sont ses combats à main nues. Les chorégraphies sont assez impressionnantes, très bien rythmées. N’importe quel lieu est utilisé pour mettre en place des combats, laissant libre cours à des situations assez improbables voire même très drôles (quelques scènes dans une boucherie sont vraiment fun). C’est dynamique et très bien filmé nous permettant de profiter au maximum des raclées qu’une jeune fille met à des petits malfrats. En revanche, l’ambiance est loin d’être terrorisante ou d’amener un soupçon de suspense.

Le casting n’est pas des meilleurs. Jeeja Yanin joue une jeune fille autiste sourde mais véritable experte en arts-martiaux, le regard vide. Il en est de même pour Hiroshi Abe ou Ammara Siripong, supposés jouer ses parents, deux mafieux. Mais ni l’un ni l’autre n’a vraiment la carrure d’un gangster. A cela s’ajoute un garçon grassouillet totalement boursouflé, un bad-boss invisible et un troupeau de travesties qui nous fera plus rire plus qu’autre chose.

Quant au scénario, il tient sur un timbre-poste (recto-verso). Tout n’est que prétexte pour déclencher une bonne bagarre. Les personnages n’intéressent jamais vraiment, ne sont pas spécialement attachants et ne font pas grand-chose d’autre que de se taper dessus. Les quelques intrigues sous-jacentes sont d’une inutilité flagrante, tombant dans des clichés monstrueux. Le récit n’est qu’enchainement de bastons décervelées dont on connaît par avance le vainqueur. Aucune surprise, aucune tension, même lors des moments les plus intenses, on s’ennuie fortement en se demandant ou tout cela va bien nous mener. Réponse : nulle part, car aussitôt vu, aussitôt oublié ! Du divertissement impressionnant mais grossier, aussi détonnant que vide, plat et vain.

Chocolate

Commenter cet article