Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

La Cité interdite

6 Octobre 2015, 17:10pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

La Cité interdite

Un film de Zhang Yimou

Note: 17/20

Critique: Ce film historique chinois qui en envoie plein les yeux saura nous émouvoir au plus haut point.

On plonge avec émerveillement au IXème siècle en Chine médiéval à l’intérieure d’une des plus belles cités royales. Ici, on ne fait dans le détail : tout est vu en grand. La mise en scène décrit avec perfection l’opulence d’un palais brillant de mille feux, les décors illuminent par leur couleurs et leur matière, de même que les nombreux costumes tous plus majestueux les uns que les autres. Celle-ci offre plusieurs des plus impressionnantes scènes de combats du cinéma asiatique, notamment celle où des ninjas descendent des falaises à l’aide de tyrolienne. L’atmosphère est dosée avec sagesse entre moments de calme et action meurtrière, permettant de contempler la splendeur environnante mais aussi de frémir face aux combats.

S’ajoute un casting de luxe mené par la sublime Gong Li (qui nous tirera quelques larmes d’émotion), jouant une impératrice empoisonnée à petit feu par son mari, et essayant de combattre ce dernier en silence. L’effrayant empereur interprété par Chow Yun Fat est d’un sadisme insoupçonné, beau sous toutes les coutures, mais enchainant les coups en douce pour piéger ses opposants. Jay Chou jouera leur fils, fin guerrier, désespéré des actes de son père tandis que Liu Ye jouera le premier prince, subissant de plein fouet les problèmes de famille. Le reste des acteurs s’élèvent à un très bon niveau rendant les seconds rôles tout aussi passionnants que les premiers.

Le récit conte donc les affaires de la cour et l’impressionnant étau dans lequel l’empereur enferme ses proches, choisissant de tout. On est évidemment touché par le destin tragique des personnages, en particulier de l’impératrice voyant sa mort approcher. On est également captivé par diverses intrigues concernant les successions et les divers clans essayant d’arriver au pouvoir. Le suspense est haletant, on se lance corps et âme comme les personnages dans cette gigantesque entreprise pour déchoir l’empereur. Et on vibre lors des grandes batailles lorsque les protagonistes se déchirent entre eux. Et on s’émeut d’une fin impériale, dramatique au possible, offrant une leçon de vie assez déprimante. Un must-see dans le cinéma asiatique.

La Cité interdite
La Cité interdite
La Cité interdite
La Cité interdite

Commenter cet article

delacreuse 07/10/2015 08:46

http://laveritenevousplaira.wix.com/laverite

Vous pourriez regretter de ne pas savoir la vérité....