Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Tokyo !

8 Octobre 2015, 11:37am

Publié par Tommy's Ghostwriter

Tokyo !

Trois films de Michel Gondry, Leos Carax et Bong Joon Ho

Note: 10/20

Critique: Ce trio de courts-métrages franco-coréen ayant pour thème Tokyo ennuie plus qu’il n’amuse.

Le premier se concentre sur un couple emménageant à Tokyo, lui artiste, elle on ne sait pas trop, cherche un boulot. Ce ne sont pas les performances du casting composé de Ryo Kase et d’Ayako Fujitani qui sauveront un récit soporifique au possible. Gentils mais pas spéciaux, on n’a du mal à comprendre où le réalisateur veut en venir quand une fin fantastique et absurde pointe son nez et clôt le peu qu’il s’est déroulé.

Le second décrit et suit le procès d’un fou tuant des japonais à la grenade, parce qu’il « trouve que leurs yeux ressemblent à des vagins ». Le ton est donné, encore un court absurde où Denis Lavant métamorphosé fait le monstre tandis que Jean François Balmer joue son avocat, gesticulant et criant afin de communiquer avec son client. Certains accrocheront, d’autres trouveront le tout très ridicule et si certains aspects intéressent (le traitement médiatique du procès), l’ensemble est trop bizarre et vain pour nous séduire.

Quant au dernier, il nous fait entrer dans la vie d’un hikikomori maniaque, menant une vie linéaire bousculé le jour où il croise le regard d’une livreuse de pizza. Là encore le récit avance laborieusement, on se demande si cette demoiselle est un cyborg ou non. Entre deux tremblements de terre, le protagoniste essaie de retrouver sa dulcinée. Si le réalisateur s’essaie à illustrer un coup de foudre, il a toutes les peines du monde à y insérer un soupçon d’émotions.

D’une manière générale, à part le second, les films n’assument pas leur manque de sérieux et nous empêchent de rire face au côté décalé des œuvres qui ne mènent nulle part et certainement pas à Tokyo, ville fantôme qui aurait pu être remplacé par n’importe quelle autre.

Tokyo !
Tokyo !

Commenter cet article