Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

My Dear Enemy

3 Novembre 2015, 17:49pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

My Dear Enemy

Un film de Lee Yoon Ki

Note: 15/20

Critique: Cette romance dramatique coréenne est aussi originale que rondement menée.

Et elle doit beaucoup à son duo d’acteurs principaux crevant l’écran. Jeon Do Yeon rayonne en femme gracieuse et directe venant réclamer des comptes à son ex, joué par Ha Jung Woo qui malin va tenter de la mener par le bout du nez et de se dégager de ses engagements. A la fois complices mais aussi ennemis, ils fonctionnent en tandem se renvoyant des répliques parfois tendres, parfois assassines. Les rôles secondaires convainquent tout autant, Kim Hye Ok en riche femme d’affaires qu’Oh Ji Eun en escort-girl.

Mais ce qu’on appréciera le plus c’est cette mise en scène absolument divine. Pas de flash-back pour raconter le passé du couple, tout se retrouve dans l’instant présent. On profite uniquement de ce qu’il se passe sous nos yeux, ignorant véritablement ce qui a pu se passer avant et on voit évoluer les sentiments et les réactions des personnages sont a priori sur eux. On évite heureusement le registre du mélodrame qui aurait fait le duo revenir ensemble entre regrets et larmes. Si l’atmosphère romantique est toujours présente, elle est légère et ne tombe jamais dans le niais.

Le récit développe donc le temps d’une journée les échanges musclés entre deux ex, l’une réclamant de l’argent à l’autre. Mais ce dernier n’en possède pas une once, à lui d’épuiser de tous ses tours pour retarder l’échéance et trouver l’argent nécessaire pour rembourser sa dette. Cette merveilleuse journée (trad litt du titre coréen) n’est faite que de rencontres inattendues, de situations inespérées qui vont changer les relations des deux héros. Les dialogues sont virulents, elle ne mâche pas ses mots et lui est un sacré bonimenteur et chacun essaie par son discours d’amener l’autre vers son point de vue. On est complétement passionné par ce qu’il se passe, bien que rien de tout cela ne soit exceptionnel, le caractère complétement hasardeux de la chose plait et on s’attache aux personnages au cœur tendre, qui seront nous délivrer toutes leurs émotions avant de se conclure dans un final imprévisible et poétique.

My Dear Enemy
My Dear Enemy

Commenter cet article