Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Potiche

7 Novembre 2015, 10:49am

Publié par Tommy's Ghostwriter

Potiche

Un film de François Ozon

Note: 15/20

Critique: Joyeuse comédie française que ce film kitsch porté par un casting outrageusement drôle.

Le trio principal n’a pas fini de nous faire rire avec leur mimiques et expressions toutes plus drôles les unes que les autres. Fabrice Luchini est sublime en patron conservateur, avare et méprisant, passant son temps à râler, tandis que Catherine Deneuve joue sa femme, blonde et gentille (dans tous les sens du terme) dont l’avis ne compte jamais et dont on se fiche éperdument, bref : une potiche. Gérard Depardieu interprète un militant politique, ne voyant que par la politique, député de la ville, espérant faire tomber ses rivaux. Le reste du casting convainc à merveille, en particulier Judith Godrèche, une fille à papa pourrie, snob et égoïste.

Les personnages ont tous un fichu caractère et cela va provoquer un sacré remue-ménage dans l’usine où le chef de famille travaille. Les employés se mettent en grève et lorsque la potiche tente d’y mettre son grain de sel, on la pense tous incapable et pourtant elle aurait peut-être la solution. Tous les plus gros clichés sur la famille bourgeoise sont au rendez-vous, mais jamais ceux-ci n’apparaissent lourdauds, au contraire, ils nous amusent toujours plus. Tout n’est que dérision, et les échanges entre les protagonistes parfois intimes, parfois musclés mais toujours fun nous plaisant beaucoup. Impossible de ne pas pouffer de rire dans les situations.

Toujours légère et pleine d’humour, la mise en scène se pare de toutes les couleurs et ne rate jamais une occasion de faire ressortir le ridicule des clichés qu’il transporte. Il souligne aussi son propos féministe prouvant que l’habit ne fait pas la potiche et qu’il faut parfois savoir faire des concessions pour le meilleur. Un film très mature et actuel qui nous fera réfléchir autant que sourire.

Potiche
Potiche
Potiche

Commenter cet article