Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Blue Jasmine

1 Octobre 2013, 15:18pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Blue Jasmine

Un film de Woody Allen

Note: 17/20

Critique: On attend impatiemment chaque fin d’année le nouveau film du réalisateur et cette fois-ci encore il tape haut et fort avec une tragicomédie des meilleurs.

C’est Cate Blanchett qui se verra devenir l’icône féminine du cinéaste. Elle est vraiment sublime dans son rôle de femme mondaine, de la haute société où tout lui réussit et elle va tomber de haut lors du drame pour devenir une femme dépressive et alcoolique. Alec Baldwin est attachant malgré son petit rôle mais c’est plutôt Sally Hawkins et Bobby Cannavale qui nous convaincront en interprétant un couple populaire loin de la classe bourgeoise de leur sœur. Le casting est donc le point fort du film.

Le récit se concentre sur Jasmine, qui du jour au lendemain a tout perdu (de son mari à ses luxueuses demeures en passant par toute sa garde-robe Louis Vuitton) et doit vivre chez sa sœur, bien moins riche qu’elle. Habitué à vivre dans l’opulence, elle va devoir affronter la vraie vie (celle où il faut travailler). Le décalage qu’elle subit va la traumatiser, malheureuse elle se réfugie dans l’alcool et les antidépresseurs. Elle va devoir affronter sa nouvelle vie aux côtés de la populace, cherchant n’importe quels moyens de retourner dans la haute classe sociale new-yorkaise et quittant cet appartement minable de San Francisco. Mensonges sur toute la ligne, elle ne veut pas voir l’évidence qu’elle est la propre actrice de son dégringolement social.

On découvre petit à petit à l’aide de flash-back sa vie certes aisée et oisive mais tout aussi triste que celle qu’elle a maintenant. On s’émeut sans problème du destin tragique réservée à notre héroïne aussi névrosée qu’attachante mais on rit aussi de nombreuses fois grâce encore une fois à des dialogues de pointe. La chute surprendra incontestablement et concluera l'oeuvre dans la tragédie la plus dure et puissante qu'il soit. Ce qu'on appréciera forcément c'est que ce film ne ressemble en rien à ce qu'a pu déjà faire le cinéaste et est vraiment original sur toute la ligne promettant de vrais rebondissements de situations.

Revigorant et un poil déprimant, le cru Allen de cette année n’a rien à envier à ses autres films et dévoile une actrice principale excellente candidate pour les Oscars.

Blue Jasmine
Blue Jasmine

Commenter cet article