Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Donnie Darko

9 Juillet 2013, 19:35pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Donnie Darko

Un film de Richard Kelly

Note: 13/20

Critique: Présenté comme un film mi-fantastique, mi-thriller, ce film relève plus du drame et de la SF.

C’est d’ailleurs ce qui pourra parfois déranger : ce mélange des genres comme si tous les codes avaient été brisés. Pouvoirs magiques, univers parallèle, rêves, voyage dans le temps, grand lapin bleu flippant et tout cela pour un unique personnage : Donnie Darko.

Suivi psychologiquement, cet ado intelligent joué par Jake Gyllenhaal paraît parfois un peu vide et inexpressif mais doté d’une personnalité complexe, incertaine nous poussant à nous intéresser à lui. Sa sœur jouée par sa sœur : Maggie Gyllenhaal, une étudiante attachante gentillette mais globalement peu utile. On notera aussi la charmante présence de Drew Barrymore, en professeur d’anglais mystérieuse.

La BO est d’une qualité aussi surprenante qu’exceptionnelle proposant des morceaux collant parfaitement à l’ambiance du film.

Le récit est intriguant, on plonge avec une facilité déconcertante dans l’atmosphère particulière de ce très gros rêve. On est transporter, on s’amuse, on s’étonne, on constate les disfonctionnements du monde dans lequel notre héros évolue. Mais vint la fin, le twist final qui tombe mal et casse tout ce que le scénario avait réussi à amener de bon. On était tellement emballé par la mise en scène, cette bizarrerie portée à l’écran, ces moments oniriques, que les cinq dernières minutes vous paraitront amères. En effet, il s’engouffre méchamment dans l’incompréhensible, laissant au spectateur tenter de trouver une des multiples solutions qui conviendrait le plus pour comprendre ce qu’il s’est vraiment passé, laissant beaucoup trop de flou sur certains points non résolus.

Alors que tout était parfait, le dénouement bâclé ne convaincra personne et plongera le monde entier dans la confusion (qui va essayer de trouver des réponses sur internet). Dommage de finir dans la médiocrité une œuvre de cet acabit.

Commenter cet article