Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Fando et Lis

12 Septembre 2013, 16:34pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Fando et Lis

Un film d'Alejandro Jodorowsky

Note: 13/20

Critique: Premier film du réalisateur chilien qui s’inspire de la pièce de théâtre éponyme pour créer une œuvre déroutante.

Fando et Lis sont deux amoureux qui décident de trouver Tar, une cité soi-disant merveilleuse où ils vivront heureux et pourront libérer Lis de sa paralysie partielle. Leur périple vers cet endroit idyllique (et utopique) va très mal tourner. Jodorowsky dit qu’il fait ses films avec ses couilles: on le croit aisément car il aurait été bien dur de créer ce film avec sa tête.

Âmes sensibles s’abstenir, certaines scènes sont d’une violence visuelle ou sonore encore inégalée. Tout dérange : images, bande son, l’incohérence du propos. On ne sent pas à l’aise face à des personnages qui ne sont (presque) plus humains et s’adonnent aux pires ignominies. On est choqué mais on n’a bien du mal à détourner notre regard de l’écran tellement chaque plan intrigue de par sa mise en scène surréaliste et ultra innovante (bataille de peinture, peuple vivant dans la boue, duo d’homme suceur de sang, groupe de travestis dragueurs,...)

Il serait bien dur de mettre de l’ordre dans le film puisqu’il est peu à peu corrompu par la folie. Tar n’est en fait qu’une ville inexistante censée représenter le bonheur et la liberté et des centaines d’êtres déshumanisés vont leur barrer la route et les faire sombrer dans le carnage, le péché et la violence. On a du mal avec la direction d’acteurs, le couple n’est pas des meilleurs mais peut-être aussi est-ce dû au fait qu’ils ont subies réellement la totalité de ce qui leur est infligé dans ce film : rien n’est faux (et c’est ça qui fait peur).

On reste dubitatif quant à toutes ces courtes scènes horribles et leur véritable intérêt (certaines étant vraiment incompréhensibles, on a beau chercher une métaphore…) scénaristique. Désorienté, le spectateur cherche quelque chose pour s’accrocher mais il est bien difficile de s’en sortir. Cet essai sur la folie est concluant mais insuffisant pour réellement nous captiver.

Fando et Lis
Fando et Lis

Commenter cet article