Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

J'ai rencontré le diable

28 Août 2014, 23:33pm

Publié par Kazuyuki

J'ai rencontré le diable

Un film de Kim Jee Woon

Note: 19/20

Critique: Thriller coréen extrêmement violent, ce film ne pourra ravir que les fans du genre.

Le réalisateur joue ici en effet la carte de l’horreur. Un homme se faisant ouvrir la mâchoire, un tueur découpant ses victimes au hachoir et une efficace utilisation de la torture pour soutirer des informations aux malfrats seront aux rendez vous. De ce combat entre deux monstres ressort un charme puissant et justifié: l'un est le diable, l'autre est un homme fou de désespoir. Chaque séquence est filmée avec précision dans des lieux insolites où la scène suivante est toujours plus impitoyable et bluffante que celle qui la précède.

Choi Min Sik incarnera parfaitement son rôle de déséquilibré mental, sadique au possible, serial killer brutal et inhumain. Lee Byung Hun jouera quant à lui le policier au bord du gouffre, celui qui n’hésite pas à utiliser la manière forte pour parvenir à ses fins. Plein de charisme et le cœur rongé par la vengeance, il est presque aussi vicieux que son ennemi. Tous deux font vivre le film à 100 à l’heure dans des batailles sanglantes où leur force n'a d'égale que leur folie. Les second-rôles soutiennent parfaitement ce duo

Le serial-killer a fait l’erreur de s’en prendre à la femme enceinte de cet homme fort et haineux. Là où un policier thriller se serait contenté de recherche avec véhémence le coupable, ici l’ignominie trouve son apogée. Ce flic va se faire vengeance lui-même, usant de moyens illégaux pour faire souffrir ce monstre dix mille fois plus que ce que sa femme a subi. Chaque jour, ce dernier revient châtier ce tueur, tel le diable le punissant de tous ses crimes. Mais ce dernier ne compte pas abandonner ses habitudes et récidive maintes et maintes fois. Aucune retenue ici, que ce soit au niveau des sentiments ou au niveau des coups (de couteaux). Les personnages sont poussés dans leurs derniers retranchements, malmenés aussi bien sur le plan physique que psychologique. Les combats sont toujours dynamiques, durs, dérangeants s’autorisant le pire. La caméra filme des horreurs, on reste passionné par les images vibrantes et prenantes de cette vengeance inhumaine qui va coûter très chère.

Haletant de bout en bout, jouant entre effet de surprises et suspens insoutenable, J’ai rencontré le diable place la barre très haut en offrant des prises de vues magnifiques (et sanglantes) ainsi qu’une vue sur l’essence même de la violence où la justice est bien pire que la loi du Talion.

Excellent tant sur le fond que sur la forme, ce thriller est indispensable !

J'ai rencontré le diable
J'ai rencontré le diable
J'ai rencontré le diable

Commenter cet article