Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Pusher

25 Août 2013, 23:24pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Pusher

Un film de Nicolas Winding Refn

Note: 11/20

Critique: Vous avez aimé Drive? Only God Forgives? Croyez-moi Pusher n’est pas du tout dans la ligne de ces deux chefs d’œuvres.

D’ailleurs j’ai failli oublier que c’était le même réalisateur. Ici pas d’ambiance classe et aguicheuse, pas de long plan statique sur un bogosse, pas d’atmosphère raffinée. Non, Winding Refn part caméra à l’épaule pour notre plus grand déplaisir, c’est mouvementé, ça bouge dans tous les sens (influence de Lars Von Trier ?) et c’est loin d’être esthétiquement réussi.

Les acteurs sont en revanche plutôt bons, que ce soit Kim Bodnia ou Mads Mikkelsen en dealers pas très fufutes, tentant désespérément de se faire un nom (mais aussi et surtout de l’argent) dans les quartiers louches de Copenhague. Toutefois ils restent trop de distants pour nous convaincre pleinement de leur talent. Bien vite dépassés par la situation, il reste intéressant de voir comment ils vont se démener pour rembourser leur dette gigantesque.

Le récit n’innove pas le moins du monde et promet un thriller conventionnel où drogue et argent se côtoient pour le pire. Le héros doit amasser une somme astronomique en quelques jours et ne va pas vraiment y parvenir. Alors qu’il croyait réussir un bon coup rentable, il perd finalement le peu qui lui restait. Les événements s’acharnent sur le pauvre homme qui va se retrouver de plus en plus seul et désemparé. Le développement est franchement prévisible mais c’est surtout le manque de suspens durant les ¾ du film qui va rendre l’œuvre soporifique. On a du mal à se sentir concerné ou touché même lors des scènes les plus atroces du film n'étant pas très attaché aux protagonistes ou intéressé par leur destin (si commun et pas aussi sombre que promis). Le tout devient rapidement un poil soporifique, trop classique sur le fond, trop particulier sur la forme et du coup trop ennuyeux à suivre. Dommage.

Pusher

Commenter cet article