Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Battle Royale

17 Décembre 2015, 11:52am

Publié par Tommy's Ghostwriter

Battle Royale

Un film de Kinji Fukasaku

Note: 18/20

Critique: Adaptation du célèbre roman d’horreur, ce film japonais mêle humour noir et terreur à la perfection en restant très fidèle à l’œuvre originelle.

Ceux qui avaient lu le roman ou le manga éponyme seront donc heureux de retrouver l’ambiance et les grandes lignes de l’histoire. La mise en scène ne nous épargne rien, présentant toutes les morts les plus atroces unes par unes des élèves s’entretuant. A coups de couteaux, de grenades, de sabres, de pistolets ou encore de poison, chaque séquence présente de nouveaux assassinats toujours plus horrifiques. On tremble de peur et on frissonne tant le suspense est à son comble, impossible de ne pas être pris dans le flot de l'action. On adore également le sarcasme très noir dont le film est empreint, rire jaune au menu et de drôles de façon de se moquer de ce jeu de la mort.

Le récit d’anticipation développe un jeu taille géante où 42 lycéens doivent s’entretuer. C’est une sorte de version originelle d’Hunger Games, encore plus perverse. Chacun tente de sauver sa peau, s’alliant avec les plus puissants pensant ainsi d’avoir une chance de survivre. Même si tout le monde sait qu’à la fin, il n’en restera qu’un. Alors que faire ? Massacrer son meilleur ami, tenter de s’enfuir, se laisser périr refusant d’avoir les mains pleines de sang ? On voit ainsi la personnalité des personnages évoluer, s’endurcir, sombrer dans la folie, dans la violence, dans la peur. Comment de simples lycéens deviennent des meurtriers sans pitié ? On est passionné par leur descente aux enfers qui s’avère aussi terrifiante que vile mais aussi par le passé des protagonistes (brièvement abordé dans la version longue).

Les acteurs manquent globalement de crédibilité, en faisant des tonnes, exagérant toutes leurs expressions au maximum. Reste tout de mêmeTakeshi Kitano, sublime en professeur ayant perdu foi en tout, plein d’ironie dans sa voix, massacrant sans émotions son ancienne classe. Aki Maeda et Tatsuya Fujiwara se débrouillent tous deux très bien en leaders gentils mais à l’esprit combattif. On retiendra aussi une superbe Kou Shibasaki perverse et sanglante au possible.

Un chef d’œuvre du cinéma japonais d’horreur.

Battle Royale
Battle Royale
Battle Royale

Commenter cet article