Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Romeo + Juliette

10 Décembre 2013, 16:27pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Romeo + Juliette

Un film de Baz Luhrmann

Note: 7/20

Critique: Quand un réalisateur américain s’empare de la plus célèbre pièce de Shakespeare pour en faire un film « actuel », on pouvait avoir des craintes : toutes se vérifieront.

Premier tilt, le cinéaste ne fait pas de cette pièce un film moderne mais plutôt un film post-moderne aux décors kitch de très mauvais goût. Dans un New York légèrement beauf, les protagonistes semblent avoir perdu toute leur noblesse. Tout est remis au goût du jour mais le tout reste mal filmé, grossier, voulant faire du mirobolant mais n’arrivant pas un seul instant à nous captiver. La mise en scène semble tellement artificielle et boursoufflée, qu’on ne peut pas être emporté dans le flot d’émotions minime des amants.

Amants qui, je le rappelle, parle dans un anglais proche de celui du XVIIIème siècle. Un sacré décalage donc avec les tenues des personnages, leurs visages et si ce volontaire anachronisme (le cinéaste s’obstinant à garder le texte originel) fera parfois rire, il ennuiera plus qu’autre chose. Et puis soyons réalistes, comment croire sur parole un noir travesti en demoiselle blonde déblatérant des répliques désuètes tandis que les tourtereaux plongent dans l’amour niaiseux de l’époque (jamais remis en cause).

Leonardo Dicaprio est là certes, de même que Claire Danes, pas mauvais du tout. Mais à part montrer leur deux gueules d’anges amoureux et désespérés, ils ne vont pas aller bien loin, leur histoire ne nous captivant jamais. Le reste du casting semble un poil trop excentrique et barré pour réellement nous toucher. Reste une BO excellente, rythmée et entrainante qui nous aide à ne pas tomber dans une torpeur exponentielle après les dix premières minutes.

Le récit est d’une simplicité effarante et comme tout le monde (ou presque) connaît déjà la trame de l’histoire, personne ne peut vraiment être surpris du déroulement des péripéties. Les dialogues obsolètes cassent cette ambiance jeune et nouvelle mise en place autrement et dénotent parfaitement avec une actualisation de cette pièce de théâtre. On a d’ailleurs parfois l’impression que c’est une pièce qui se joue sous nos yeux et non pas un film de fiction.

Conclusion, on rit (fort) de la bêtise humaine dans ce récit et on pleure (beaucoup) le massacre de cette œuvre.

Romeo + Juliette

Commenter cet article