Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Le Majordome

20 Septembre 2013, 15:45pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Le Majordome

Un film de Lee Daniels

Note: 14/20

Critique: On adore le réalisateur pour son très touchant Precious mais aussi son très excitant et affriolant Paperboy (son meilleur film) et on ne pouvait s’empêcher de placer la barre très haut pour cette nouvelle production.

Ce qui nous plaira c’est le casting définitivement bien fourni, Forest Whitaker n’est pas Le majordome qui nous convaincra le plus, se faisant voler la vedette par ses deux compères : Cuba Gooding Jr. et Lenny Kravitz tous bien en bien meilleur forme que l’acteur principal. Oprah Winfrey est pas mal du tout en épouse et femme au foyer du majordome tandis que c’est David Oyelowo qui jouera son fils militant. Rajoutons à ce casting un bon nombre de caméo connus en présidents ou figurants notamment John Cusack et le tour est joué.

Enfin le pari est gagné de ce côté-là, le reste est plus décevant. On s’attendait à une histoire originale traitant de la relation entre un majordome noir et des politiciens blancs (à une époque où la ségrégation raciale existait encore). On a tout ça et on est assez bluffé par certaines scènes à la maison blanche. Le problème c’est que le réalisateur nous rajoute du baratin concernant le fils du majordome qui lutte pacifiquement contre le racisme. Bonne idée que ce parallèle sauf lorsqu’il se complait dans une bête lutte entre les méchants blancs et les gentils noirs maltraités ce dont on aura le droit pendant la moitié du film. En plus de présenter quelques longueurs, il tente de nous faire larmoyer par tous les moyens possibles en enchainant les drames bien lourds.

Du coup dur d’être touché voire même concerné par le propos préférant ressasser des vieilles rengaines antiracistes que de nous divertir et de nous faire vivre pleinement la vie passionnante du protagoniste principal de ce récit. Trop conventionnel pour être un chef d’œuvre mais assez bon pour qu’on se laisse tenter par le visionnage de celui-ci. Déçu que l’expérience Paperboy ne soit pas renouvelée car si le film recèle de qualités, il porte un trop gros défaut de narration en son sein. Dommage...

Le Majordome
Le Majordome

Commenter cet article