Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

Barry Lyndon

21 Janvier 2014, 16:17pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

Barry Lyndon

Un film de Stanley Kubrick

Note: 17/20

Critique: Le réalisateur réussit à faire de ce film longuet, une œuvre aussi intéressante que belle visuellement parlant.

C’est bien ce qui nous marquera le plus d’ailleurs, cette époque sous le règne de Georges III, dans la bourgeoisie anglaise là où fleurissent les beaux costumes, les sublimes robes et les grands chapeaux. Il en est de même pour les magnifiques décors intérieurs, d’une beauté absolue. Tous semblent figés en d'immenses tableaux pittoresques aux couleurs et lumières magnifiques. Rajoutons à cela, la BO d’une qualité surprenante et nous sommes plongés au beau milieu du XVIIIème siècle, happé par la très bonne mise en scène.

Le récit se découpe en deux parties, présent respectivement doucement mais surement son ascension vers la richesse de Redmont Barry et sa déchéance progressive de la société mondaine. Sur un ton léger et un petit humour cynique, on suit la vie mouvementée de ce jeune homme accusé de meurtre. S’engageant dans l’armée, se faisant enlevé par les prussiens, trichant au carte avec un seigneur irlandais ma foi fort drôle, tombant amoureux d’une véritable Lady, s’opposant à son beau-fils et vivant dans l’oisiveté, voilà ce qui l’attend. Quoi qu’il en soit, il s’en passe des choses dans sa vie, pas des plus exceptionnelles certes, mais assez captivantes pour qu’on ne s’ennuie jamais.

Le casting y est peut-être pour quelque chose, Ryan O’Neal est vraiment excellent dans ce rôle principal, de gentilhomme malin, presque honnête mais surtout plein de charisme. Sa compagne interprétée par Marisa Berenson est un peu invisible par moments alors que c’est elle qui a la fortune du couple en main mais elle n’en reste pas moins prenante et convaincante. Notons aussi les très bons Patrick Magee et Hardy Krüger jouant le fourbe chevalier de Balibari et le capitaine Potzdorf.

Si le récit se veut contemplatif avant tout, il n’en reste pas moins dramatique sur les bords, certaines scènes arrivant même à nous arracher quelques larmes; On apprécie de voir comment les relations des protagonistes principaux se dégradent petit à petit. Un héros soumis aux aléas du destin pour le meilleur comme pour le pire, tel est ce que l’on retiendra de cette œuvre. Seul regret la lenteur de certaines scènes est souvent gênante voire soporifique. A voir !

Barry Lyndon
Barry Lyndon
Barry Lyndon

Commenter cet article

Alex 23/01/2014 18:53

Moi qui cherchais un autre film de Kubrick après 2001 et Full Metal Jacket, autre qu'Orange Mécanique dont j'attends encore de lire le roman, c'est chose faite. :3 Belle article merci !