Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allons au Cinéma avec Tommy

El Infierno

14 Novembre 2015, 17:15pm

Publié par Tommy's Ghostwriter

El Infierno

Un film de Luis Estrada

Note: 12/20

Critique: Ce film de gangsters mexicain, plongeon dans le milieu de la drogue est satirique comme on l’aime.

Et il mélange efficacement le genre avec une ironie omniprésente, passant de scènes d’une grande violence avec des passages comiques décapants. On ne sait jamais vraiment si le film est sérieux, nous coinçant entre l’effroi et le rire à tout moment. Cependant force est de constater que suspens comme blagues ne suffiront pas pour nous convaincre totalement, le film peinant à sortir des sentiers battus et nous proposant une classique et trop facile guère de gang à la mexicaine.

Oui, les personnages sont hauts en couleur et ils nous amusent avec leurs répliques souvent ponctuées d’ironie et d’humour noir. Leurs actions sont prévisibles mais amenées avec dérision, les dialogues n’étant qu’alignement de mensonges et tous les protagonistes ne valant finalement pas mieux que les autres, tous des pourris vivant grâce au commerce de la drogue. Rien ne surprend hélas dans le développement, la vengeance pour la vengeance, les personnages finissent tous par se faire tuer de manière prévisible et le tout manque de rythme, ne captivant que par moments.

Reste un casting détonnant avec notamment un Damian Alcazar incroyable en ex-immigré américain, laissant passer tout au-dessus de sa tête, agissant de manière contraire à ses discours, ne pensant qu’à s’amuser. On note aussi une très bonne performance de Joaquin Cosio en imposant chef de cartel ayant l’air d’un type très cool, mais ne manquant pas de sadisme. Ernesto Gomez Cruz interprète quant à lui le riche et corrompu de la ville, complétement surexcité et capable du pire lorsqu’il est énervé.

Si l’on s’amuse assez, grâce à une atmosphère propice à un humour noir, mêlant violence et fun, le scénario manque de substance pour vraiment nous divertir.

El Infierno
El Infierno

Commenter cet article